astiquage


astiquage

astiquage [ astikaʒ ] n. m.
• 1866; de astiquer
Action d'astiquer. L'astiquage des casseroles.

astiquage nom masculin Action d'astiquer.

astiquage
n. m. Action d'astiquer.

⇒ASTIQUAGE, subst. masc.
Action d'astiquer, en particulier les équipements du soldat :
1. Les hommes ronchonnaient : — Ah! Salut! ... On n'est pas ici pour faire le Jacques? ... Pourquoi aussi qu'il nous ferait pas astiquer nos boutons! On n'avait pas touché de tripoli : sans cela il y eût songé... car l'astiquage, pour le capitaine Puche, était une des formes de la discipline, un des moyens les plus sûrs d'assouplir sa troupe et de l'habituer à obéir, toujours.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 28.
Rem. En arg. milit., on emploie surtout la forme abr. astique.
Action de s'astiquer, de se pomponner :
2. Le général [parlant de ses filles]
C'est trop de maquillage... Le diable soit de leur maquillage et de leur astiquage.
E. VILLARS, Les Précieuses du jour, 1866, p. 19.
Rem. 1re attest. supra ex. 2; dér. de astiquer, suff. -age.
PRONONC. :[].
STAT. — Fréq. abs. littér. :5.
BBG. — LARCH. 1880.

astiquage [astikaʒ] n. m.
ÉTYM. 1866, E. Villars, les Précieuses du jour, in T. L. F.; de astiquer.
Action d'astiquer (qqch., d'abord dans le contexte militaire). || Corvée d'astiquage. || L'astiquage des casseroles. || Un astiquage énergique.
0 Ça me démolit, moi, ces choses-là ! Ça me coupe mes moyens, rasibus. J'voulais justement préparer ma revue de détails pour ed'main, astiquer mon fourbi et tout; et ben j'vas préparer peau de balle et peau de zébie, et en fait d'astiquage (Il abat sur son lit un furieux coup de poing) j'vas astiquer ma plaque de couche.
Courteline, les Marionnettes de la vie, Lidoire, 18, in D. D. L., II, 12.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ASTIQUAGE — n. m. Action d’astiquer …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • fourbissage — [ furbisaʒ ] n. m. • 1402; de fourbir ♦ Action de fourbir; nettoyage des objets métalliques. ⇒ astiquage. ● fourbissage nom masculin Action de fourbir ; astiquage. ● fourbissage (synonymes) nom masculin Action de fourbir ; astiquage. Synonymes :… …   Encyclopédie Universelle

  • sellier — [ selje ] n. m. • 1260; de selle ♦ Fabricant et marchand de selles, d ouvrages de sellerie. ⇒ bourrelier. Métier, commerce du sellier. Le sellier travaille le cuir. Appos. Façon sellier, par coutures à la main. ⊗ HOM. Cellier. ● sellier nom… …   Encyclopédie Universelle

  • toilette — [ twalɛt ] n. f. • fin XIVe; tellete 1352; de toile I ♦ (Petite toile.) 1 ♦ Vx Petite pièce de toile. Vieilli Pièce de toile dans laquelle certains artisans ou commerçants enveloppaient leur marchandise. « Défaisant les quatre oreilles de la… …   Encyclopédie Universelle

  • 7e Compagnie indépendante — La 7e Compagnie indépendante (7 Indep Coy) fut une unité de mercenaires français, présente en Rhodésie entre octobre 1977 et mai 1978, dont les membres ont touché la prime d unité spéciale. Le nom de cette compagnie a été choisi par l état major… …   Wikipédia en Français

  • Le Pere Peinard — Le Père Peinard  Le Père Peinard {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Le Père Peinard — Pays France Langue Français Périodicité Hebdomadaire Genre Presse anarc …   Wikipédia en Français

  • Le père Peinard —  Le Père Peinard {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • assouplir — [ asuplir ] v. tr. <conjug. : 2> • XII E XIIIe « faiblir, s adoucir »; de 1. a et souple 1 ♦ (1564) Rendre souple, plus souple. Assouplir une étoffe; les cuirs (façonner, corroyer). Les exercices de gymnastique assouplissent le corps. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • astiquer — [ astike ] v. tr. <conjug. : 1> • 1833; de astic (1721) « objet servant à polir le cuir »; de astiker (Hainaut), du frq. °stikkan « piquer » ♦ Faire briller en frottant. Astiquer les cuivres. ⇒ briquer, frotter, nettoyer, polir. Astiquer… …   Encyclopédie Universelle